Nottingham Forest contre Sheffield United Notes des joueurs: Samba le héros alors que les Reds scellent la place de Wembley

Brice Samba était le héros de Nottingham Forest alors qu’ils réservaient leur place à Wembley lors de la finale des barrages du championnat.

Sheffield United a produit une démonstration émouvante dans la nuit, contre une équipe rouge fanée. Ils ont égalisé l’égalité en gagnant 2-1 au City Ground, pour faire 3-3 au total et le mener aux tirs au but.

Samba avait déjà réalisé de gros arrêts, et il l’a fait à nouveau pour s’assurer que son équipe l’emporte 3-2 aux tirs au but.

Lire la suite : Revivez l’action depuis le City Ground

Lire la suite: Les vues sur la rivière et la morosité de St Andrew marquent les meilleurs et les pires jours hors des bois

Dans une atmosphère fébrile, c’était un début nerveux de la part des hôtes qui ont pris leur temps pour s’installer. Et il était presque le premier sang de United cette nuit-là.

John Egan a dirigé une bonne occasion déviée par un long tir de Jack Robinson, avant que Brice Samba n’entre en action. Le gardien des Reds a effectué un superbe arrêt pour empêcher Iliman Ndiaye d’entrer alors qu’il était sur le point de recevoir le ballon carré de Morgan Gibbs-White, Steve Cook faisant ensuite le ménage.

Cependant, juste au moment où les visiteurs pensaient qu’ils pourraient avoir un pied, Johnson est apparu avec la percée. Et quelle fin ce fut.

Scott McKenna a commencé le mouvement, jouant une longue passe fabuleuse dans le canal pour que Sam Surridge poursuive. L’international gallois a fait un effort pour s’assurer qu’il était au milieu pour trouver le centre, le martelant à domicile pour une avance de 1-0 dans la nuit et 3-1 au total.

Cela a soulevé la foule et a donné à Forest le coup de pouce dont il avait besoin. Surridge a ensuite bloqué un effort et James Garner a dévié un tir large alors que l’équipe de Cooper cherchait à prendre les devants.

C’était 45 minutes à bout de souffle, du début à la fin. Non sans un peu de piquant non plus.

Johnson a été touché plus d’une fois, avec peu de protection de l’arbitre Michael Oliver. Et le patron des Blades, Paul Heckingbottom, a reçu un carton jaune pour avoir poussé le ballon dans l’estomac de Djed Spence alors qu’il s’apprêtait à effectuer une remise en jeu. Cela a provoqué un tollé sur le terrain alors que les frustrations débordaient.

Cooper a éloigné ses joueurs à la mi-temps, permettant à United de traverser le tunnel en premier, pour éviter les ennuis. La mi-temps s’était terminée avec Oliver Norwood envoyant un tir au-dessus de la barre transversale.

Si quelqu’un pensait que la demi-finale était peut-être terminée, un départ cauchemardesque pour les Reds en seconde période a offert un rappel brutal. À peine deux minutes plus tard, Gibbs-White a terminé à bout portant après la chute de Sander Berge. Soudain, le jeu a commencé.

Forest a dû affronter une tempête alors que les Blades poussaient pour égaliser. Ils ont fait exactement cela avec 15 minutes à jouer, John Fleck terminant à quelques mètres pour remonter 2-1 et faire 3-3 au total.

Cook et Garner se sont dirigés vers le sommet dans les dernières minutes, tandis que ce dernier avait un tir large par derrière. Mais avec le score à égalité, il est allé en prolongation.

La première chance est allée aux hôtes, avec Keinan Davis clouant une croix de Johnson dans les bras de Wes Foderingham, après un bon travail de son collègue remplaçant Joe Lolley. Cependant, ce fut 15 minutes tendues et nerveuses.

Les Reds ont commencé la deuxième mi-temps sur le pied avant. Lolley a perdu l’équilibre au moment clé en trouvant un centre de Johnson, puis ce dernier a envoyé un effort acrobatique directement à Foderingham.

Samba a réalisé un arrêt incroyable pour empêcher Ndiaye pour la deuxième fois de la nuit et garder son équipe à l’intérieur. Et cela signifiait qu’il allait aux tirs au but.

Johnson, Cafu et Cook ont ​​marqué pour les hôtes. Et bien que Lolley ait envoyé la sienne par-dessus le bar, Samba avait été sauvée d’Oliver Norwood et de Conor Hourihane. Sander Berge a marqué pour les visiteurs mais Samba a refusé le tir décisif de Gibbs-White pour maintenir le rêve de promotion de Forest en vie lors d’une nuit dramatique. C’est ainsi que la journaliste des Reds, Sarah Clapson, a évalué les joueurs de Forest à Bramall Lane.

Brice Samba : A réalisé deux arrêts tout simplement brillants pour exclure Iliman Ndiaye. Le héros du moment aux tirs au but. Note : 9/10

Joe Worrall : Il a rallié les troupes, mais a parfois perdu son sang-froid habituel sur le ballon, juste au moment où Forest en avait le plus besoin. Note : 7/10

Steve Cook : Il est allé là où ça faisait le plus mal à plusieurs reprises, en relevant de gros défis. Il a célébré sa pénalité avec un puissant rugissement. Note : 8/10

Scott McKenna: grosse passe pour mettre Surridge sur la route pour le match 1. Il se battait tout le temps, creusant quand il le fallait. Note : 8/10

Djed Spence : Il a bien fait de garder son calme quand Paul Heckingbottom l’a provoqué. Les visiteurs ont fait un meilleur travail pour garder le silence pour la plupart, par rapport à samedi. Note : 7,5/10

James Garner : Le milieu de terrain en général a eu du mal à se contrôler, surtout en seconde période. Il n’a pas pu frapper ses coups de pied arrêtés lors d’une nuit difficile. Note : 7/10

Ryan Yates : Il s’est de nouveau battu contre la barrière de la douleur, faisant de son mieux pour encourager les fans. Une nuit difficile, où il a vraiment dû jeter. Note : 7/10

Jack Colback: Pas aussi fiable que d’habitude défensivement, avec quelques glissades inhabituelles. Cependant, il se leva pour passer à autre chose. Note : 7/10

Philip Zinckernagel : Il a tout laissé là-bas. Beaucoup de cœur et de désir, exhortant la foule à augmenter encore plus les niveaux de bruit alors que les hôtes essayaient d’atténuer une partie de la pression. Note : 7,5/10

Brennan Johnson : Une autre excellente finition pour son 19e de la saison. Il avait besoin de plus de protection d’arbitre car il a été expulsé d’un accessoire à l’autre toute la nuit. Note : 8/10

Sam Surridge: Il a très bien installé Johnson, et cela aurait dû rendre la nuit plus confortable qu’elle ne l’était. Le ballon n’a tout simplement pas collé en seconde période. Note : 7,5/10

Substituts

Joe Lolley (pour Zinckernagel, 70 minutes) : J’ai fait de bons runs. Vous ne voulez pas revivre votre pénalité à la hâte. Note : 7/10

Keinan Davis (pour Surridge, 75 minutes): a fait une grande différence lorsqu’il est entré en jeu. Cela a causé des problèmes aux visiteurs. Note : 8/10

Cafu (par Garner, 119min) : Pénalité énorme. Il a fait sa part lors d’une nuit dramatique. Note : 7/10

Substituts inutilisés : Horvath, Figueiredo, Laryea, Mighten.

Qui était votre homme du match ? Donnez votre avis dans les commentaires ci-dessous

.

Add Comment