Arsenal 2-1 Aston Villa: Les artilleurs gardent le record à cent pour cent

Chut ! La police de la célébration entendra. Bien sûr, Arsenal s’en fout. Leader de la Premier League, cinq victoires sur cinq : qu’est-ce qu’il ne faut pas fêter ?

Après avoir passé les derniers jours à être condamnés pour avoir eu l’audace de montrer de l’émotion après avoir battu Fulham samedi, les Gunners ont récidivé hier soir.

Certes, ils ont fait un travail plus difficile qu’ils ne le devraient dans cette victoire contre Aston Villa, mais à bien des égards, c’est une raison de plus de se réjouir.

Arsenal a maintenant remporté cinq matchs sur cinq au début de la saison de Premier League.

Aston Villa a subi quatre défaites lors de ses cinq premiers matchs de la campagne

Aston Villa a subi quatre défaites lors de ses cinq premiers matchs de la campagne

Bien sûr, nous aurons une lecture plus précise de la qualité de l’équipement d’Arsenal pour enfin mettre fin à son exil en Ligue des champions ce week-end lorsqu’il visitera un Manchester United amélioré.

Mais pour l’instant – c’est parfait. Si vous ne pouvez pas célébrer la perfection ?

À l’autre extrémité du spectre, ce fut une autre défaite pour Villa, leur quatrième en cinq matchs de Premier League.

La pression monte sur le manager Steven Gerrard. Mais alors que son équipe a été martelée pendant la majeure partie de cette rencontre, Gerrard devrait se consoler du fait que son équipe en difficulté a tenu bon.

S’il s’agissait d’un match de boxe, l’arbitre l’aurait arrêté bien avant le coup de sifflet final.

Arsenal commence maintenant à se voir comme une équipe unie, avec le plein soutien de sa base de fans.

Arsenal commence maintenant à se voir comme une équipe unie, avec le plein soutien de sa base de fans.

Gabriel Jesús a donné l'avantage à Arsenal après un centre dévié de Granit Xhaka par Emi Martínez

Gabriel Jesús a donné l’avantage à Arsenal après un centre dévié de Granit Xhaka par Emi Martínez

Mais Villa a refusé de jeter l’éponge, c’est un jeu équitable pour eux.

Cependant, ils auront besoin de plus que cela pour sortir de la situation difficile dans laquelle ils se trouvent.

Cela ne devient pas plus facile. Devinez qui ils affronteront samedi ? Ils jouent en bleu et Erling Haaland est leur attaquant vedette.

Bien sûr, isolément, perdre contre Manchester City n’est pas la fin du monde. Mais une séquence de cinq défaites sur six, c’est difficile à justifier.

Mais l’esprit combatif dont Villa a fait preuve devrait soutenir Gerrard dans le week-end.

Ici, Arsenal n’a pas perdu de temps à essayer d’aggraver la misère de Gerrard. Ses débuts dans un Emirates bondissant ont été pleins d’enthousiasme et d’invention.

Gabriel Martinelli a marqué le but gagnant pour Arsenal quelques minutes après l'égalisation de Douglas Luiz

Gabriel Martinelli a marqué le but gagnant pour Arsenal quelques minutes après l’égalisation de Douglas Luiz

L'équipe de Steven Gerrard est désormais 19e du classement de la Premier League, devant seulement Leicester.

L’équipe de Steven Gerrard est désormais 19e du classement de la Premier League, devant seulement Leicester.

Le début de saison des Gunners fait rêver leurs fans. Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi.

En revanche, Villa était une épave nerveuse, un vide évident de confiance et de foi. Quand les indigènes sont agités, comme ils le sont à Villa Park, ce n’est pas une bonne combinaison.

Et ici, dans le nord de Londres, les supporters de Villa regardent leur équipe s’accrocher à leur vie tandis qu’Arsenal sent le sang.

Gabriel Martinelli et Gabriel Magalhaes ont testé Emi Martínez dans le premier quart d’heure.

Tyrone Mings, de retour dans l’équipe après avoir raté la défaite contre West Ham pour cause de maladie, a ensuite été victime d’intimidation avec le ballon à l’intérieur de sa boîte par le fougueux Martinelli, seulement pour que Martinez vienne à nouveau à la rescousse.

Bukayo Saka a gaspillé une chance encore meilleure à la 23e minute, tirant un tir haut et large au deuxième poteau après que Kieran Tierney ait éliminé toute la défense et le gardien de Villa avec un centre brillant.

Luiz a marqué directement du coin pour la deuxième fois en deux semaines pour arranger les choses

Luiz a marqué directement du coin pour la deuxième fois en deux semaines pour arranger les choses

ÉVALUATIONS DES JOUEURS

Arsenal (4231) : Ramsdale 6 ; Blanc 6,5 (Tomiyasu 64, 6), Saliba 7,5, Gabriel 7,5, Tierney 7 ; Sambi 7,5, Xhaka 7,5 ; Saka 7 (Holding 88), Odegaard 7 (Smith Rowe 81), Martinelli 7,5 ; Jésus 8 (Nketiah 88).

Remplaçants : Turner, Soares, Vieira, Marquinhos, Smith.

Réservé : Saliba, Odegaard.

Arteta : 7,5.

Villa (433) : Martinez 6 ; Cash 5,5, Konsa 6, Mings 6, Digne 5 ; Kamara 6 (Ings 83), Ramsey 6, McGinn 6 (Luiz 73); Bailey 6, Watkins 5,5, Buendia 5,5 (Coutinho 73).

Remplaçants : Olsen, Chambers, Augustinsson, Young, Archer, Iroegbunam.

Carton jaune : Ramsey, Konsa, McGinn.

Gérard : 6.

Arbitre : Robert Jones : 6.

Arteta, les mains sur la tête, se détourna à l’agonie; il ne pouvait pas croire que son équipe n’était pas en avance.

Cependant, il n’avait pas à s’inquiéter. Sept minutes plus tard, son équipe a marqué le but que sa performance méritait.

Jésus a pris le crédit, tirant à bout portant après que Martinez n’ait pu que dévier l’effort de Granit Xhaka qui a dévié Ezri Konsa.

Mais en vérité, Jesus et Arsenal ont une énorme dette de gratitude envers la défense de Villa. Ou plutôt son absence.

Konsa leva les mains avec colère vers ses collègues ; pas étonnant que la défense ait été pitoyable.

Mais ils étaient tous aussi coupables que les autres.

À ce stade, le seul point positif pour Villa était qu’ils n’avaient qu’un but de moins car Arsenal aurait pu être hors de vue à l’approche de la mi-temps.

Martinez aurait potentiellement dû faire mieux pour rattraper le vainqueur de Martinelli en seconde période

Martinez aurait potentiellement dû faire mieux pour rattraper le vainqueur de Martinelli en seconde période

Jesús a marqué son troisième but de la saison pour donner à son équipe une avance méritée après une demi-heure

Jesús a marqué son troisième but de la saison pour donner à son équipe une avance méritée après une demi-heure

En fait, cela aurait également inquiété Arteta lorsque Robert Jones a explosé à la pause. La supériorité de son équipe méritait plus qu’un avantage de but : Tierney, Saka et Martinelli ont gâché plus d’occasions avant la pause.

Gerrard n’a pas réussi à faire entrer ses joueurs assez rapidement. cet affichage bourré de bogues n’a rien fait pour convaincre un nombre croissant de fans qui craignent qu’il ne soit hors de leur ligue.

D’une manière ou d’une autre, cependant, Villa s’est accrochée et ils méritent une apparition de crédit pour cela.

Ils étaient pauvres, oui. Mais ils ne se sont pas effondrés et ont réussi à égaliser dans des circonstances bizarres à la 73e minute avec Douglas Luiz, qui venait de remplacer John McGinn, marquant directement sur un corner.

Aaron Ramsdale a insisté sur le fait qu’il était gêné par Ollie Watkins alors qu’il tentait de répondre à la livraison de Luiz, mais VAR n’était pas d’accord.

Aaron Ramsdale était généralement solide pour Arsenal bien qu'il n'ait pas réussi à égaliser Luiz.

Aaron Ramsdale était généralement solide pour Arsenal bien qu’il n’ait pas réussi à égaliser Luiz.

Gerrard, les poings serrés, se tenait dans sa zone technique exhortant son équipe à continuer. Il savait ce qui allait arriver : l’évier de la cuisine.

Mais son équipe a tenu bon pendant trois minutes. Il était une fois la foule émiratie qui se serait retournée après le niveleur de Luiz.

Plus maintenant et ils ont été récompensés à la 77e minute lorsque Martinelli a tiré le vainqueur au but d’un centre parfaitement exécuté au poteau par Saka.

Gerrard peut regarder l’échec de Matty Cash à repérer le Brésilien, mais ce n’était ni ici ni là.

Tout ce qui comptait, c’était qu’Arsenal ait gagné, encore une fois. De même, Villa avait encore perdu.

Revivez le blog en direct de Sportsmail pour le choc de Premier League entre Arsenal et Aston Villa, y compris les mises à jour de West Ham contre Tottenham et Manchester City contre Nottingham Forest.

.

Add Comment